Tarnac ou la démocratie en danger !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Au Conseil de Paris, je suis intervenu pour m’insurger contre les méthodes de ce Gouvernement pour lequel toute opinion radicale contestataire et tout mode de vie non conformiste sont assimilables au terrorisme. Normal, le grandissime président Sarkozy ne peut être contesté. Il n’agit que pour le bien des honnêtes citoyens Français. C’est son unique idéologie. En fait, depuis que le libéralisme a pris l’eau, il ne lui reste plus pour boussole que son autoritarisme affublé du plus vulgaire populisme. Et gare à qui conteste ! L’opposition de droite, s’est sans doute sentie visée par mon intervention (singeant ses propos quotidiens), destinée à défendre le principe d’innocence pour les jeunes de Tarnac, détenus sans la moindre preuve pour terrorisme. Goutant peu mon humour la droite parisienne emmenée par Lamour, Dati, Goasgen, Lagarde et Goujon a quitté l’hémicycle. Enfin seuls à gauche on s’est bien bidonné. Même George Sarre a ri, je l’ai vu…

Je voudrais, dans cette affaire, m’insurger contre la faiblesse de certaines réactions. Voire la complaisance, pleine d’une mièvre humanité, dont il est fait preuve à l’égard des dangereux terroristes de l’utra-gauche qui croupissent très justement dans les geôles de notre République.
Car il faut être naïf pour voir des innocents partout ! Certes, pas le moindre indice, ni trace n’ont été retrouvés sur les lieux des lâches attentats menés par cette bande organisée, contre le fleuron de la technologie française que sont nos trains à grande vitesse. Ces sabotages ne présentaient aucun risque pour la vie d’autrui et n’ont entraîné aucune violence ? Ne nous laissons pas abuser : ils auraient pu l’être.
Et ce n’est pas parce que, après plus d’un mois de détention, aucun aveu n’a été enregistré, que ces voyous sont innocents. D’ailleurs il faut féliciter les services de police pour leurs méthodes et la justice pour sa fermeté. La jeune Yldune, 25 ans, tenue à l’isolement stricte depuis le 11 novembre n’a pas encore parlé ? Cela viendra ! Les femmes dans la chaîne terroriste sont toujours les maillons faibles. Il est donc normal de s’acharner.
Les droits-de-l’hommistes qui s’insurgent sont irresponsables. Il est évidemment nécessaire que cette criminelle n’ait aucun contact avec l’extérieur et avec sa famille en particulier. Il y a bien des pays où elle n’aurait pas eu la chance d’avoir un avocat et un procès équitable. La France est décidément trop clément avec ses ennemis.
Heureusement, notre très clairvoyante ministre de l’intérieur ne s’est pas laissée abuser par la fourberie de ces hyper-gauchistes. Car les preuves de leur culpabilité abondent. Qui, sinon des ennemis de la Nation, peut vivre dans une ferme isolée à Tarnac, par ailleurs haut lieu de la Résistance au bon maréchal Pétain ? Ces jeunes n’avaient-ils pas repris l’épicerie du village, portant ainsi un coup terrible à la loi sur la modernisation de l’économie voulue par le Gouvernement, destinée à favoriser nos super-marchés ?
Ils avaient en outre déjà participé à des manifestations ! Aucun d’eux n’avait un téléphone portable ; pour ne pas être repérés, bien sûr.
Des livres, oui, mesdames et messieurs, des livres ! ont été retrouvés à leur domicile et saisis par la police, dont celui-ci « l’insurrection qui vient ». Un horrible brûlot qui aurait dû être censuré.
Et puis ils avaient décidé de ne pas consommer. Et figurez vous, chers collègues, qu’ils cultivaient eux-mêmes leurs légumes ! Et pour aggraver leur cas ils cultivaient des légumes bios !
Face à cette menace majeure pour notre société, oui, Madame la ministre, les honnêtes citoyens ont peur.
Continuez à faire d’interpeler violemment les journalistes à leur domicile, à organiser des descentes de gendarmerie dans les collèges pour y faire régner une saine insécurité, continuez à brider la liberté d’expression en condamnant les associations d’aides au plus démunis. C’est un enjeu de civilisation !

0 réponse

  1. Encore une belle prose pour marquer votre incapacité à agir dans votre arrondissement !
    Balayez devant votre porte et karchérisez une bonne fois pour toute l’angle de la rue st Denis et Greneta !

  2. On a vu l’efficacité d’une telle promesse de fanfaron en campagne ! Je préfère, pour ma part travailler dans le cadre de l’Etat de droit. JB

  3. Mort de rire ! Merci pour ce bon billet bien relevé. Ca rassure en ces temps austères de voir que certains élus n’abdiquent ni leur sens critique, ni leur sens de l’humour.

Twitter

Facebook

Liens amis