Chirac, coupable !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Reconnu coupable de « détournement de fonds publics » et « d’abus de confiance » pour avoir payé des dizaines de militants RPR (l’ancien UMP) sur des fonds municipaux pour ne rien faire d’autre que sa promotion personnelle, l’ancien Maire de Paris vient d’être condamné à deux ans de prison avec sursis.

Les élu-e-s écologistes au Conseil de Paris avaient vigoureusement dénoncé le protocole d’accord voté conjointement par l’UMP et le PS, lors du Conseil de Paris de septembre 2010. Suite à cet accord  la Ville de Paris s’était retirée comme partie civile, acceptant une indemnisation dérisoire – tant au point de vue moral que financier – de 2,2 millions d’euros, essentiellement prise en charge par l’UMP.

On peut regretter que le jugement arrive aussi tardivement car il donne parfois le sentiment d’un acharnement sur une personne affaiblie par l’âge. Mais il est important de rappeler que c’est l’ancien président de la République lui-même qui avait organisé son impunité pour toujours plus retarder son procès.

Il se croyait préservé par le calendrier et espérait ainsi être exempté de rendre des comptes. Il est aujourd’hui rattrapé par la justice. Cela conforte l’idée qu’il fallait maintenir la constitution de partie civile de la Ville de Paris, pour obtenir une réparation financière à la hauteur du préjudice réellement subi par les contribuables parisiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Twitter

Facebook

Liens amis