Accueil / Actualités / Courrier aux adhérents d’EELV Paris

Courrier aux adhérents d’EELV Paris

Chères amies, chers amis,

La campagne des primaires EELV s’achève, et dans quelques jours vous serez amenés à choisir la personne qui représentera les écologistes à Paris aux municipales de 2014.

Cette campagne m’a donné l’occasion d’aller à votre rencontre, notamment à l’invitation de membres de groupes locaux d’arrondissements, et je tenais à vous dire combien j’avais pris de plaisir et d’intérêt à ces dialogues en toute liberté avec les militantes et militants. En marge des conférences thématiques où se prépare notre programme municipal, j’ai souhaité multiplier les échanges informels, sans protocole, dans les cafés et les lieux de vie parisiens. D’abord parce qu’à mon sens il revient aux adhérents, investis dans ces ateliers thématiques de fabriquer notre programme, mais aussi parce que les occasions d’échanger directement et librement sont trop rares.

Vous allez maintenant devoir choisir entre plusieurs candidats partageant tous nos valeurs mais aux approches et aux personnalités différentes. À cette occasion, je tiens à vous dire, à nouveau, mon enthousiasme, ma disponibilité et la détermination de mes convictions écologistes.

Depuis que je suis Maire du 2e arrondissement, j’ai pu mesurer combien l’action publique est exigeante et demande de la disponibilité et de l’engagement personnel. Les fonctions publiques sont passionnantes mais elles requièrent une capacité à savoir résister aux petits avantages du pouvoir et à leur préférer constamment le bien commun et l’intérêt général (préférer par exemple l’édition et la publication d’un journal local sans publicité à une voiture officielle avec chauffeur).

Ainsi, dans mes activités de maire, ou dans mon activité professionnelle à temps partiel que j’ai souhaité conserver, je me déplace à vélo ou en métro, sans regretter la voiture de fonction. Au contraire, j’ai la certitude que les élus, pour représenter valablement les citoyens, doivent autant que possible continuer à vivre comme ils le faisaient avant – et comme ils le feront après ! – leur élection.

Ce que nous avons fait à la Mairie verte du 2e arrondissement, vous le savez, je l’ai exposé auprès de vous lors de nos rencontres et j’en trace quelques lignes dans ma profession de foi (ci-jointe). Si j’ai souhaité que ces réalisations soient exemplaires c’est bien entendu pour améliorer concrètement la vie des gens qui vivent sur ce petit bout de planète qu’est le 2e arrondissement. En particulier, il m’a paru essentiel de lutter contre les inégalités, l’injustice, les pollutions et de faciliter la vie démocratique à travers les Conseils de quartiers. Mais j’ai aussi agi avec l’idée que l’écologie devait à la fois être réaliste et faire rêver.

J’ai voulu que notre Mairie verte soit à l’avant garde. Ainsi, aujourd’hui plus que jamais, je suis heureux d’avoir célébré la première cérémonie de Pacs entre personnes de même sexe, afin de promouvoir le mariage pour toutes et tous, et de célébrer prochainement l’un des premiers mariages en France entre deux hommes ou deux femmes qui ont choisi de partager leur vie.

Par ailleurs, je n’ai jamais conçu une Mairie comme un simple établissement public chargé de l’état civil. Pour moi, une Mairie est d’abord et avant tout notre maison commune c’est à dire un lieu de ressources, de dialogues et de rencontres où toute une série de débats ouverts au public se tiennent régulièrement.

Tout cela n’a pas été simple à conduire, car il m’a fallu m’opposer à la droite mais aussi convaincre nos partenaires socialistes. Pourtant, si j’ai pu tenir le cap au cours de toutes ces années c’est d’abord et avant tout grâce à vous, grâce à l’ardeur, l’engagement et la conviction des militant-e-s écologistes parisien-ne-s.

Aussi, c’est avec vous, quels que soient votre sensibilité, votre courant ou votre ancienneté dans le mouvement que je compte poursuivre ma démarche. Tout le monde doit avoir sa place dans la construction du Paris vert que j’appelle de mes vœux. Je tenais à vous le dire alors que vous vous apprêtez à choisir notre tête de liste pour cette campagne : rien ne se fera sans vous et je compte sur vous.

C’est pour cela que je vous propose de clore la séquence de ces primaires écologistes lors d’un moment politique et festif, le vendredi 7 juin à partir de 19h00. Après une courte intervention nous écouterons un groupe de musique (pas trop fort) et nous poursuivrons nos échanges en toute convivialité.

Je vous donne donc rendez-vous au 17 rue de Cléry Paris 2e (Métro Sentier) dans un lieu simple et typique du Sentier, souhaite bonne chance à tous et toutes !

Amitiés,

Jacques

Pour le groupe, nous ferons tourner un chapeau. Apporter un coup à boire est bienvenu.

A voir

Plan alimentation durable : Paris veut réduire sa dette écologique

Du champ à l’assiette ou de la fourche à la fourchette. Les expressions ne manquent ...