Au meeting de soutien à Syriza, pour une politique alternative en Grèce et en Europe

japy Je me réjouis de l’engagement pris par le Conseil Fédéral d’EELV qui va dans le sens de l’orientation stratégique que je défends de longue date pour la France et l’Europe. C’est pourquoi, je me rendrai ce lundi 19 janvier à 19h30 au gymnase Japy à Paris pour participer au mouvement de solidarité de la gauche et des écologistes avec le parti grec Syriza.

L’assemblée d’Europe-Ecologie – Les Verts vient ce dimanche, d’adopter une motion de soutien au parti de gauche Syriza en vue des prochaines élections législatives grecques le 25 janvier prochain. Je me réjouis de l’orientation prise par notre parti dans la recherche de nouvelles alliances pour construire une politique alternative en Grèce et en Europe.

Le texte adopté affirme notamment que Syriza et Podemos sont des partenaires crédibles de la réorientation européenne et demande au Parti Vert Européen de travailler avec le Parti de la gauche européenne pour mener une réorientation démocratique, sociale et écologique de l’Europe. Au niveau national, le Conseil Fédéral demande aussi à la direction du parti de travailler avec les forces politiques et les mouvements citoyens français alternatifs à l’inefficace politique d’austérité.

Le racisme n’est pas une opinion

COMMUNIQUE DE PRESSE. Interdiction de la manifestation organisée par Riposte Laïque dans le 2e arrondissement de Paris : la mobilisation a payé.

C’est avec satisfaction que j’apprends la décision de la préfecture de Police d’interdire le rassemblement aux slogans xénophobes organisé par Riposte Laïque à Paris ce dimanche 18 janvier.

Cette manifestation, par une stigmatisation de nos concitoyens musulmans, risquait d’engendrer des troubles à l’ordre public. « Déséquilibrés, égorgeurs, chauffards… islamistes hors de France », tel était le slogan des fanatiques de Riposte Laïque, le collectif organisateur de ce rassemblement à caractère xénophobe, initialement prévu place de la Bourse (2e) à 14h30, ce dimanche.

La décision prise par la préfecture de Police est la bonne. C’est celle qu’attendaient tous les démocrates attachés à construire une société basée sur les valeurs de liberté, de paix, de tolérance, d’égalité, ou encore de solidarité entre tous et toutes quelle que soit sa culture, sa croyance ou son origine. C’est la décision qu’attendaient les plus de 20500 citoyen-ne-s qui se sont manifesté-e-s sur la plateforme d’e-petition Avaaz depuis 8 jours.

Riposte Laïque cherche à semer la confusion en affirmant que la justice les a autorisés à déverser leur haine dans les rues de Paris. Le Préfet de police leur a fait la meilleure réponse possible aujourd’hui en réaffirmant très justement que la liberté d’expression s’arrête là où commence l’attaque violente envers les personnes ou un groupe de personnes. Le racisme n’est pas une opinion.

Pas de liberté pour les ennemis de la liberté

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Il faut interdire la manifestation organisée par Riposte Laïque. Des troubles à l’ordre public et une stigmatisation nauséabonde. Voilà ce qu’engendrerait l’autorisation à Paris dimanche 18 janvier d’une manifestation aux slogans douteux. 

C’est pourquoi j’ai demandé au Préfet de Police, Bernard Boucault de ne pas accorder à cette manifestation l’autorisation de se tenir. « Déséquilibrés, égorgeurs, chauffards… islamistes hors de France », scandent ainsi les fanatiques de Riposte Laïque, le collectif à l’origine de ce rassemblement à caractère xénophobe, prévu place de la Bourse (2e) à 14h30, ce dimanche.

Au moment où nous avons le plus besoin de nous rassembler, de prôner le vivre-ensemble, quelles que soient nos croyances ou nos origines, il est indispensable de ne pas donner de mégaphones aux extrémistes qui rêvent d’une France divisée, apeurée, recroquevillée sur des idéaux xénophobes. Il ne doit pas y avoir de liberté pour les ennemis de nos libertés.

Un attentat contre la liberté et la fraternité

JeSuisCharlieNous sommes toutes et tous particulièrement émus et choqués par le lâche attentant perpétué contre Charlie Hebdo. Douze personnes sont mortes, onze d’autres ont été blessées.
Parmi les victimes, certaines étaient des amis, des anciens confrères, des camarades. Mes potes, mes frères…
Ce geste barbare est un attentat contre la liberté, contre la culture, contre l’intelligence, contre la démocratie. Et donc aussi un attentat contre nous, contre nos valeurs, contre ce que nous sommes.
Je me sens blessé, mais plus que jamais debout et fier des combats impertinents que menaient ces journalistes et militants, combats qui sont en grande partie les miens. C’est pour cela que profondément, oui, je me sens Charlie.

Pourtant, je le dis avec une certaine gravité, gardons nous de tomber dans les deux pièges que nous tendent les barbares psychotiques qui ont commis ces crimes : renier nos libertés et renoncer à la fraternité. Lire la suite »

Loin du politique circus …

Nous, Ecologistes atterrés, appelons à renouer avec une écologie du quotidien, loin des jeux du cirque politicien où excellent ceux qui pensent qu’EELV ne doit plus défendre les Roms, les Palestiniens et la biodiversité des ZAD (Zones à défendre).

images-2Approchez, approchez mesdames et messieurs ! Venez sous le grand chapiteau médiatique admirer EELV et son politique circus actuel, un spectacle pour toute la famille.

A ma droite, à votre gauche, la force tranquille de « l’écologie » cynique et réalo, qui derrière un inénarrable cardinal sénateur, et une toute petite partie de parlementaires et cadres d’EELV, cherche encore une cabine sur le pédalo-«Titanic» gouvernemental. Leur tour de magie ? S’accrocher à un PS à la dérive et tourner le dos à leur propre formation politique, Europe Ecologie Les Verts, qui, au tournant des années 2010, espérait côtoyer les 20 % des suffrages et mettre en œuvre la transformation écologique sur la base d’un ancrage sociétal incontournable dans la société française. Leur but actuel ? Un PRG vert, petit et facilement contrôlable, permettant d’avoir un minimum d’élus contrôlables à chaque échéance électorale grâce au grand frère socialiste.

A votre droite, à ma gauche, l’énergie sautillante de « l’écologie » frondeuse d’une ancienne ministre devenue députée écolo qui, après avoir participé à deux gouvernements socialistes, a quitté la galère sur un coup de sang et est aujourd’hui la meilleure pourfendeuse de ses anciens compagnons rameurs. Effectuant actuellement un tour de France du peu de militants d’EELV qui restent encore (un peu plus de 7 000, cadres, élus et collaborateurs compris), elle surfe habilement sur le Hollande bashing pour ressouder ses troupes, mais surtout pour apparaître incontournable aux « frondeurs » du Parti socialiste.

Lire la suite »