Mon discours aux élu-e-s du 2e arrondissement qui m’ont élu maire

nouveauCAAu moment où vous m’accordez la responsabilité de conduire notre nouvelle équipe municipale, j’ai en tête les mots du philosophe écologiste Pierre Rhabi.

Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observent impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’active, allant chercher quelques gouttes d’eau avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, s’adresse à lui: « Colibri, ne perds-tu pas la tête ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! » Et le colibri lui répondit « Je le sais, mais je fais ma part ».

Je tiens à vous rassurer : le 2e arrondissement ne brûle pas ! Même si un ancien maire de Paris, devenu président de la République, a dit un jour, inspiré par l’écologiste Nicolas Hulot, à propos de la planète : « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs ». Lire la suite »

Le Club des maires sur BFM Business avec Jacques Boutault

 

(La publicité est indépendante de ma volonté) Le 5 avril, Bruno Beschizza, maire UMP d’Aulnay-sous-bois, Jacques Boutault, maire EELV du 2e arrondissement, Didier Paillard, maire PCF/Front de Gauche de Saint Denis et Gilles Catoire, maire PS de Clichy, ont été reçus par Caroline Brun, dans Grand Paris, sur BFM Business.

Le productivisme et l’austérité, on n’en veut plus ! Ecologistes, nous marcherons le 12 avril

drapeaux-eelvA droite toute ! Plus de cadeaux aux entreprises, une austérité renforcée, l’obsession du déficit public pour plaire à Bruxelles et moins de moyens pour les collectivités territoriales et les investissements publics pourtant indispensables à la transition énergétique. Voilà les enseignements des municipales que tire le Président de la République.

Nous ne faisons pas la même analyse que lui. Car le scrutin du 30 mars ne se caractérise pas tant par une poussée de la droite et de l’extrême droite que par une abstention massive de l’électorat de gauche – qui mécaniquement fait monter le score de la droite – et par un vote refuge pour les listes citoyennes conduites par EELV et dans une moindre mesure du Front de gauche.

Quelles leçons en tirer ? Sûrement pas qu’il convient de poursuivre et d’aggraver la politique de l’offre menée jusque là par le gouvernement. La politique de l’offre revient à produire ce dont le consommateur n’a pas nécessairement besoin, sans considération pour les conséquences environnementales.

C’est d’une autre politique dont nous avons besoin : une politique d’investissements massifs mettant en œuvre la transition écologique, à travers le développement des énergies non fossiles, des transports en commun, du logement… Appuyée sur la lutte contre le dumping social et environnemental des pays extra européens, et la lutte contre la fraude fiscale, cette politique doit dans le même temps prévoir une nouvelle étape dans le partage du temps de travail. C’est aujourd’hui la seule façon de combattre durablement le chômage et la précarité et ses conséquences : la montée de l’intolérance et de la violence sociale.

Notre présence dans la rue le 12 avril prochain est cohérente avec la décision d’EELV de ne pas participer au gouvernement de Manuel Valls, un gouvernement qui persiste et signe et dénué de réelle volonté de mettre en œuvre la transition énergétique avec la sortie du nucléaire et dont la première décision de la nouvelle ministre de l’écologie est de renoncer à la taxe poids lourds.

Alors, nous défilerons non pas avec telle ou telle personnalité au verbe haut qui serait devenue infréquentable. Là n’est pas la question. Nous serons dans la rue avec toutes les forces sociales qui ne renoncent pas à une politique de gauche et écologiste pour changer le cap de la France et infléchir celui de l’Europe.

Jacques Boutault, Alain Coulombel, Véronique Dubarry, Jérôme Gleizes, Annie Lahmer, Elise Lowy, …

Pour signer cet appel envoyer un mél à : 12avrilecolo@gmail.com

 

 

Merci aux électrices et électeurs du 2e arrondissement de Paris

Jacques-BoutaultAvec 58,24% des suffrages les électrices et électeurs du 2e arrondissement m’ont renouvelé leur confiance pour un nouveau mandat. Je tiens à les en remercier chaleureusement.

Je m’efforcerai d’être digne de leurs attentes et des espoirs qu’ils ont fondés en moi à travers ma candidature. Je veux que chacune, chacun se sente fier d’être du 2e arrondissement.  Je souhaite un arrondissement où chacune, chacun est considéré, quels que soient sa condition sociale, son origine, son orientation sexuelle, son opinion, sa religion. Avec une attention particulière pour les plus démunis, je continuerai à conduire une gestion honnête, rigoureuse et transparente de l’action publique.

Je souhaite démontrer qu’écologie et justice sociale sont indissociables. L’écologie municipale concrète, au quotidien, de proximité peut changer la vie et faire que nous soyons heureux de vivre ensemble dans notre diversité, dans un environnement sain.

Mais l’écologie c’est aussi une nouvelle idée pour le 21e siècle. Une idée souvent mal comprise, régulièrement caricaturée, parfois mal incarnée qui porte, j’en suis convaincu, les réponses aux immenses défis qui se posent à notre société. Ce que nous réalisons localement, avec la nouvelle équipe municipale est une démonstration de la pertinence globale de cette idée. C’est une grande responsabilité et je tenais à remercier les nouveaux élu-e-s écologistes du 2e pour leur engagement : Dominique Dussart, Jean-Paul Maurel, Olivia Hicks-Garcia, Bruno Charpentier, Brigitte Van Hoegaerden et les militant-e-s qui ont contribué à ce succès.

Je vis dans le 2e arrondissement, je compte bien y rester. Je me déplace à vélo ou en transports en commun, comme nous tous : je compte bien continuer. Je suis le maire de toutes et tous, y compris de celles et ceux qui n’ont pas voté pour moi. Je reste à l’écoute et compte agir en proximité en conservant le sens du dialogue. A vos côtés, vous pouvez compter sur moi.

Faites gagner la gauche et l’écologie à Paris et dans le 2e arrondissement !

Rdv citoyen 28 marsDimanche dernier vous avez été nombreux à me faire confiance dans le 2e arrondissement. En m’accordant 32,96% des suffrages, vous m’avez placé en tête du premier tour des élections municipales, devant l’UMP (24,25%) et le PS (22,82%). Je tiens à vous en remercier chaleureusement.

Il nous faut maintenant gagner le 2e tour. Avec Anne Hidalgo à Paris, et dans le 2e avec Véronique Levieux (PS) et toutes celles et tous ceux qui ont voté Front de gauche, nous devons nous rassembler et convaincre les électrices et électeurs qui souhaitent un Paris écologique et solidaire de voter pour la liste de rassemblement de la gauche et des écologistes que je conduis.

Nous poursuivrons nos efforts pour construire un arrondissement avec plus de verdure, qui préserve notre environnement, donc notre santé, et lutte contre la pollution de l’air. Nous voulons un arrondissement dans lequel chacun est écouté et respecté, quels que soient son origine, son milieu social, son orientation sexuelle ou son rôle dans la société. Nous voulons continuer à innover et à faire preuve de créativité pour rester un arrondissement à l’avant garde de l’innovation démocratique, culturelle et environnementale.

Je souhaite que chacun se sente fier d’habiter le 2e arrondissement. Pour cela je m’engage avec la nouvelle équipe municipale à mener une gestion éthique et rigoureuse de l’action municipale, à associer les habitantes et les habitants aux décisions et à leur rendre régulièrement des comptes.

C’est avec un sens aigu de l’intérêt général, enthousiaste, et conscient de l’importance de la charge que vous allez me confier que je m’apprête à servir Paris et le 2e arrondissement.

Dimanche 30 mars, je vous invite à voter pour la liste de rassemblement des écologistes et de la gauche que je mène dans le 2e arrondissement et à faire gagner Anne Hidalgo à Paris.

Je compte sur vous. Vous pouvez compter sur moi.