Une politique des déplacements plébiscitée !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

L’enquête Ipsos menée auprès des Parisiens et Franciliens vient de rendre sont verdict. Loin des clichés véhiculés (!) dans certains médias. Pas moins de 78,5% des 140 000 personnes interrogées approuvent la politique menée depuis 2001 à Paris. Une politique qui vise à réduire la place de la voiture et à favoriser les transports en communs, les déplacements à vélos et à pied. Un encouragement à poursuivre et amplifier l’action mise en oeuvre par les élus Verts à Paris.

Innovante, autant que nécessaire, la politique de la Ville de Paris en matière de transport fait l’objet d’un vaste débat démocratique. Les citoyens ont parfois du mal à se faire entendre dans les médias, face aux lobbies automobiles. Mais lorsqu’on leur donne la parole, leur réponse est sans équivoque. Plus de 78% des Parisiens (et Franciliens puisque pour la première fois les habitants de communes limitrophes ont été consultés) sont favorables l’action de la municipalité qui vise à limiter la circulation automobile. Dans le 2e arrondissement, nous sommes même 83% à l’approuver ! L’enquête Ipsos sur le Plan de Déplacement de Paris à laquelle 140 194 personnes ont répondu ne laisse aucun doute : l’action des élus de la majorité parisienne demande à être prolongée et amplifiée.

Les Parisiens ont bien compris que la politique municipale vise avant tout à lutter contre ce grave problème de santé publique que constitue la pollution. Ils l’encouragent fortement tout en formulant plusieurs exigences. D’abord, ils demandent que la fréquence et la régularité des transports en commun soient améliorées. Ils veulent également plus de parkings relais aux portes de Paris permettant de laisser son véhicule pour prendre un transport en commun lorsque l’on se rend dans le centre. Ils se prononcent ensuite pour le renforcement des amendes en cas d’infraction au code de la route. Et souhaitent que les véhicules les plus polluants (camions, 4X4, diesel…) soient interdits d’accès à Paris et que l’on favorise l’acheminement des marchandises par train ou par la Seine. Lorsqu’on aménage une rue, ils demandent que soit accordée plus de place aux piétons (création de nouvelles aires piétonnes) et aux vélos (pistes cyclables…).

C’est donc sereinement, avec toujours la même conviction, que nous allons poursuivre, notre action pour d’amélioration de l’environnement et de notre cadre de vie. Pour notre santé, celle de nos enfants. Et pour construire ensemble une ville moderne.

0 réponse

Twitter

Facebook

Liens amis