Sept ans avec vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

La fin de la mandature approche. Rendre des comptes aux électeurs est essentiel en démocratie. Les élections municipales devraient se tenir en mars 2008. Comme nous nous y étions avec l’équipe municipale du 2e arrondissement, j’ai présenté à la population, mercredi 27 juin, le bilan des actions menées depuis mars 2001. Depuis cette date, le 2e arrondissement a beaucoup changé.
Etre attentif aux plus faibles, améliorer l’environnement et favoriser la participation des citoyens à la vie locale. C’est autour de ces trois thèmes que s’est construite l’action des élus du 2e. Difficile d’être exhaustif tant les réalisations sont multiples. Citons les plus symboliques.
• En matière de solidarité (aide aux familles et aux personnes isolées) le nombre de logements sociaux a été multiplié par trois, par le biais de nombreuses préemptions. Objectif : maintenir les familles de deux enfants et plus dans l’arrondissement.
Une opération d’amélioration de l’habitat a été lancée dans le Sentier qui permet aux propriétaires de réhabiliter leur immeuble contre la garantie d’un loyer modéré. Dans le même temps, les élus se sont mobilisés contre les expulsions et les ventes à la découpe.
Il fallait aussi restaurer la confiance.Pour garantir l’éthique, une commission d’attribution des logements (comprenant un élu l’opposition) a été instituée. La solidarité, c’est aussi un travail menée avec les associations en direction des personnes sans domiciles (résorption des squats, création d’une bagagerie) et pour, en relation avec le centre d’action social, améliorer les conditions de vie des personnes âgées (semaines bleues, actions intergénérationnelles, etc).
L’aide aux familles s’est aussi caractérisée par la création d’une halte garderie de 25 berceaux, rue Montmartre, l’aide à l’installation de la crèche du Mail (60 berceaux) rue de Cléry et la réhabilitation de l’immeuble place des Petits-Pères permettant l’accueille de 60 bambins dans un magnifique espace entièrement rénové.
• L’amélioration de l’environnement a conduit à mettre en oeuvre une politique ambitieuse de lutte contre la pollution en redonnant plus de place aux piétons et aux circulations douces. Un quartier vert a été créé dans le Sentier. Les dimanches et jours fériés, l’opération Paris respire y réserve la circulation aux piétons et vélos Le square Bidaut et l’ensemble du quartier du quartier de la Lune ont été réhabilités. La place d’Alexandrie était un parking à camions. C’est désormais un lieu de rencontre convivial pour les habitants. La friche de la rue des Petits Carreaux est enfin devenue un petit espace vert qui à terme va s’étendre jusque la rue d’Aboukir entraînant la fermeture à la circulation depuis la rue de Cléry. Le réseau vert rue Saint Denis (voie réservée aux vélos, riverains et livraisons) nous a offert l’occasion d’une requalification urbaine importante. La mobilisation permis d’empêcher la construction d’un parking de 366 places pour les clients du cinéma le Rex.
Enfin, platanes, tilleuls, charmes, érables… près d’une centaine d’arbres ont été plantés.
La rue Montmartre a été intégrée à la zone Montorgueil dont la réglementation a été renforcée. Les petits pavés blancs très fragiles ont été remplacés par un matériel plus adapté. D’autres aménagements importants ont été réalisés, rues Marsolier-Dalayrac et à proximité du métro 4 septembre où une placette a été créée.
L’environnement c’est aussi notre santé. Des produits issus de l’agriculture biologique sont désormais servis aux élèves qui déjeunent dans les restaurants scolaires. Les menus sont à 50% bio. Il faudra atteindre 100% à l’issue de la mandature suivante.
• Pour développer la démocratie participative, des conseils de quartier ont été créés. Présidés par des habitants, ils sont maîtres de leur ordre du jour, se réunissent à leur convenance et saisissent les élus sur tout sujet concernant la vie locale. Une maison des associations a vu le jour, rue Saint Denis. Participer c’est aussi se rencontrer, dialoguer et faire la fête.
De nombreux événements culturels sont organisés, autour du livre (une saison de lecture), de la musique (mardis musicaux), du cinéma (l’Autre écran) et des arts graphiques (ateliers d’artistes, expositions en mairie).
Pour se rassembler, le sport est aussi un temps fort avec les 10 km de Paris centre et la fête du sport de l’OMS au gymnase Jean Dame.
Enfin, la création d’un marché alimentaire place de la Bourse, l’action en faveur des petits commerces de proximité menée rue Saint Denis et alentour ainsi que les forums emplois autour des technologies de l’information et le travaille avec Silicon Sentier ont permis, pour une grande part, de favoriser la création d’emplois et le retour des familles en centre ville.
C’est donc avec le sentiment du travail accompli que les élus ont présenté le bilan de leurs actions.

Twitter

Facebook

Liens amis