Reversements : une commission de conciliation pour nous sortir de l’impasse

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Communiqué de presse. Suites aux informations parues dans la presse, concernant la préparation du congrès EE-LV et l’affrontement de personnes au détriment du débat de fond, les membres de la motion Envie tiennent à faire connaître leur point de vue.

L’avis du Conseil statutaire d’EE-LV sur la constitution des listes de
 candidats présentés par chaque motion au Bureau exécutif, en vue du Congrès, vient d’être rendu. Trois motions ont du modifier leur liste. Le 
mandataire de la quatrième a refusé.

Tenant compte de l’avis négatif sur l’une de ses candidates (réadhésion tardive), la motion Envie a modifié sa liste. « Nous estimons que les avis du Conseil statutaire s’imposent à tous et qu’il n’est pas concevable de ne pas les
 respecter », assure Jacques Boutault.

 Nous sommes attachés au principe du reversement qui marque la solidarité
entre les élus et le parti.

L’absence de mise en application de la décision du
Conseil statutaire crée une inégalité entre les motions. Il 
appartient désormais au Conseil fédéral de juger s’il estime nécessaire que le
 Conseil statutaire reconsidère son avis. Pour Jérôme Gleizes : « Il n’est souhaitable pour personne que ces inégalités perdurent, ni que la 
tension monte. Ces sujets ne sont pas secondaires, mais ce ne sont pas à ceux-la que nous devrions consacrer nos débats ».

Le temps doit être à la discussion sur nos orientations, notre projet, notre 
stratégie et l’élargissement du rassemblement.

« Dans une logique de résolution non-violente des conflits, sans manquer ni à l’éthique ni à nos principes fondamentaux, le
 Bureau exécutif, en prévision du Conseil fédéral du 14 mai prochain doit réunir une Commission de conciliation », propose Françoise Alamartine. Cette commission comprenant une délégation du BE, le 
Président du Conseil fédéral, un ou deux représentants par motion, doit permettre d’arriver à une sortie de crise par le haut, si possible avant le Conseil
 fédéral.

Site : http://envie-eelv.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Twitter

Facebook

Liens amis