Repenser l’avenir

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Ce serait donc admis : il faut travailler plus, cotiser plus longtemps, partir plus tard à la retraite. Travailler le dimanche dans des magasins ouverts même ce jour de repos traditionnel. Travailler plus alors que le chômage, en particulier celui des jeunes et des plus âgés, ne cesse de grimper. Il faudrait accepter des stages non rémunérés, des contrats « avenir » qui n’engagent à rien, des CDD à répétition, des intérims à durée indéterminée.

Il faudrait que l’Etat dépense moins en matière d’enseignement, de santé, que la Sécurité sociale soit remplacée par des assurances privées, que les approvisionnements en eau et en énergie ne soient plus publics, qu’il n’existe plus « La Poste », mais des entreprises postales, que le nombre de policiers sur le terrain diminue, comme les enseignants, les infirmiers, les médecins… mais qu’augmentent les caméras de surveillance, le nombre d’enfants dans chaque classe et de nourrissons dans chaque crèche.

Au fond, il faudrait admettre, à voir l’actualité, que la politique n’existe plus. Les dirigeants, semblent désormais soumis au pouvoir des « marchés », ces entités obscures, sans noms, sans hommes pour les porter qui n’ont d’autre objectif que le profit. Peut-on accepter, résignés, que ces machines emballées et aveugles deviennent les maîtresses insensibles et inhumaines du monde et du destin des peuples ?

La liste pourrait être longue, de tous ces faits qui sont autant des reculs, de renoncements à ce qu’ont apporté, au fil du temps, les combats politiques et syndicaux de ceux qui nous ont précédé.

En cette veille de vacances, 74 ans seulement après l’invention des congés payés, alors que de plus en plus nombreux sont ceux qui parmi nous  n’ont plus les moyens de s’évader, d’ouvrir des horizons à leurs enfants, j’ai vraiment l’impression, parfois, que notre futur est en marche arrière. Et qu’il est urgent de repenser l’avenir.

Twitter

Facebook

Liens amis