Parrainage de Sans-papières en mairie

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

En présence de Josiane Balasko et Augustin Legrand, des élus Verts-Europe Ecologie et Front de gauche du 2e ont pris sous leur protection des travailleuses sans papier, lors d’une cérémonie de parrainage en mairie. En marge de la marche mondiale des femmes, http://www.mmf-france.fr/ cette action tend à rappeler que les femmes sans papiers vivent une situation de précarité et d’exclusion inadmissible.

Jeudi 10 juin. Fin d’après-midi en mairie du 2e arrondissement. Elles sont là, assises dans la salle des mariages, vêtues de leur plus belle robe. Elles sont un peu intimidées, émues. Elles sourient, étonnées, sans doute, de tant d’honneur et d’attention. C’est qu’elles n’ont pas l’habitude, ces femmes de l’ombre qui vivent cachées et se déplacent discrètement souvent la peur au ventre. Ces femmes gardent nos enfants, donnent les soins à nos vieillards. Pourtant elle ne peuvent, elles, voir leurs enfants, souvent restés au pays, car quitter la France cela signifie ne plus revenir. Elles n’ont pas le droit d’être malades car elles ne peuvent se soigner. Proies faciles, elles vivent dans la crainte. Impossible de porter plainte en cas d’agression, passer la porte d’un commissariat, elles n’y songent même pas.

Présente en mairie du 2e, Josiane Balasko est leur marraine d’honneur. Augustin Legrand leur parrain. Vingt deux femmes sans papiers sont appelées une à une avec leur parrain ou leur marraine et se voient remettre un certificat de célébration de parrainage. Au bout du compte, elles ne seront que vingt et une à être parrainées. L’une d’elle a dû partir. Elle travaille loin, en banlieue, et elle ne peut pas se permettre d’être en retard.

Le petit document qui leur est remis, par les élus en écharpe, porte la devise de la République, avec à l’intérieur, leur photo, la signature du maire et du parrain ou marraine – désormais leur protecteur –  de simples citoyens qui s’engagent à leur venir en aide en cas de besoin et à les accompagner pour franchir les étapes administratives de la régularisation.

La France, pays des droits humains n’a pas le droit de laisser dans telle situation de fragilité et d’exclusion ces femmes qui travaillent sur notre sol. Alors au nom des valeurs de la République, depuis cet après-midi du 10 juin 2010, ces « sans-papières » sont sous notre protection.

Une réponse

  1. Les travailleurs-es sans-papiers de la SENI de nouveaux en grève !
    Ils travaillent et cotisent mais ne sont pas reconnus !

    Les travailleurs-es sans-papiers sont de nouveaux en grève depuis le mois de mai, installé sous les fenêtres de la société SENI au Kremlin Bicêtre, ils ont organisés un campement pour durer le temps nécessaires a l’application du protocole d’accords signé par la SENI et de l’ensemble des régularisations.

    Depuis des mois un grand nombre organisations syndicales, et associations de défense des travailleurs sans papiers demandent une nouvelle circulaire, nous apprenons qu’une nouvelle réforme sur l’immigration est annoncée : le projet de loi Besson « relatif à l’immigration, à l’intégration et à la nationalité » déposé le 31 mars 2010 (1) à l’Assemblée nationale sera débattu à partir du 27 septembre prochain.

    Ce projet de réforme touche à de nombreux domaines, en accroissant considérablement le pouvoir de l’administration aux dépens des étrangers. Il se présente formellement comme un texte technique, visant simplement à transposer des directives européennes, alors qu’en réalité il instaure de véritables régimes d’exception : privation de liberté sans contrôle judiciaire, création de zones d’enfermement laissée au bon vouloir de l’administration, institution du bannissement.

    Nous demandons au gouvernement de réécrire sa copie en publiant une nouvelle circulaire fondée sur des critères humains, objectifs, clairs, améliorés et valable sur l’ensemble du territoire national.

    En soutien avec les travailleurs sans-papiers de la SENI une fête des Solidarités sera organisées au Kremlin Bicêtre place de la république de 9h a 18h30 le 26 juin 2010.

    Metro Kremlin Bicêtre

    Josiane Balasko et Augustin Legrand seront les bienvenus à cette fête des solidarités, merci de les contactés de la part du collectif Val de Marne.

    « Brocante, Concerts et Débats » Venez nombreux

    Bernard CHAPPELLIER
    Val de Marne
    TEL 0686482812

Les commentaires sont fermés.

Twitter

Facebook

Liens amis