Innocente pour le Procureur mais coupable pour le Rectorat ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

La directrice de l’école maternelle de la rue Rampal à Paris ne sera pas poursuivie par la justice pour entrave à l’action de la Police. Ainsi en a décidé le Procureur de la République. Cette enseignante avait été abusivement placée en garde à vue, durant 7 heures, pour avoir voulu protéger les abords de son école, lors d’une rafle de parents d’élève sans papier (voir la vidéo). Pourtant, des responsables du Rectorat, son administration de tutelle, ont souhaité que des sanctions disciplinaires soient prises à son encontre.
Ce refus d’assurer la protection due aux fonctionnaires, ainsi que le silence du Ministre de l’Education Nationale au sujet des interventions policières à l’égard des élèves et des familles sans papiers n’est pas admissible. A l’appel notamment de Sud Education et de l’intersyndical, les enseignants sont en grève aujourd’hui.
Mardi, avec des élus Verts de Paris, nous avons porté un courrier au nouveau ministre de l’intérieur pour protester contre la chasse aux sans papier et exiger une autre attitude des pouvoirs publics.

Twitter

Facebook

Liens amis