Indignation face aux sévices homophobes dans un cours privé du 2e arrondissement

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Je tiens, en tant que Maire du 2e arrondissement, a exprimer mon indignation face aux propos et discriminations homophobes subies par un élève du cours privé Lafayette, situé dans le 2e arrondissement.

Insulté depuis plusieurs mois parce qu’il ne cache pas son homosexualité, puis récemment en pleine classe (« sale pédé, va crever du Sida »), Martin Barachin a finalement été exclu des cours. La victime a été sanctionnée !

J’apporte mon entier soutien à Martin Barachin et aux militants d’associations de lutte contre l’homophobie qui sont intervenus dans cet établissement.

A dix jours de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie (jeudi 18 mai), à l’occasion de laquelle la Mairie du 2e accueille une conférence sur le thème « hétérosexisme et homophobie », j’insiste sur la nécessité urgente que l’Education nationale intègre dans ses programmes le thème de la lutte contre l’homophobie et toutes les discriminations à caractère sexiste.

0 réponse

  1. A propos de votre indignation auprès de l’affaire du lycée lafayette je vous prie de vous renseignez avant de dire des choses pareil. Je suis moi-meme dans cet etablissement et donc au coeur du conflit !!
    Ces manifestants venu nous faire chier en pleine matinée pour nous traiter et nous insulter se sont trompés de cible royalement !!! Le lycée entier ne prend pas du tout partis pour ces manifestant ! Le lycée lafayette n’est en aucun cas homophobe et cette reflexion qui na pas de sens nous a tous d’ailleurs surpris. Je suis eleve de terminale et cet eleve qui soi disan a été humilié ou insulté ne sont que des sottises !! Mais cet éleve N’A JAMAIS ETE RENVOYE !!! Au contraire martin allais jusqu’a raconter ses ébats sexuels en cours ! Les eleves se sont énervé et ils auraient reagi de la MEME maniere si martin avait été hétérosexuel !! Et si une journée l’adjoint du directeur a prié martin de rentrer chez lui c’est en raison de son nombre d’absence en cours trop élevé et en aucun cas il n’a craché sur l’homosexualité de martin!!
    Les manifestants venus crier leur colere devant notre lycée ne savent pas a qui ils se sont adressés et ces personnes venus soi disant pour soutenir martin ne sont venus en fait que parce qu’ils ont entendu le mot homophobie de la part de martin! C’est juste histoire de faire parler d’eux,de faire parler de leur propre association et non vraimen d’aider martin! Parce que lorsquils ont quitté notre lycée croyez vous que qqch a changer? Je suis fier de me trouver dans un des lycée les plus ouverts de paris et d’ailleurs venez visiter ce lycée et vous le verrez de vos propres yeux car les differences entre les uns et les autres son flagrantes pourtant nous vivons tous en parfaites harmonie jusqua ce qu’un eleve,mal dans sa peau, se croit persecuter !!!!!!!
    Nous avons un bac a passer dans un mois!! Laissez nous réviser TRANQUILE !!!!

  2. Je suis très étonné qu’un MAIRE (premier officier de la commune) ait la légèreté de se livrer, sans aucune vérification de sa part auprès des gens concernés, à de telles accusations mensongères.
    L’élève dont il est question n’a jamais été exclu. Il a un problème d’absentéisme et fait courir le bruit que le Cours Lafayette l’aurait exclu à cause de son homosexualité… C’est évidemment FAUX !
    J’ai l’honneur de travailler au Cours Lafayette depuis plus de 25 ans et je peux apporter mon témoignage qu’il s’agit de tout sauf ça.
    Tous ceux qui y sont passés et qui y sont encore, pourront dire que justement, là plutôt qu’ailleurs, chacun y a sa place, y est accepté, intégré et respecté, sans distinction aucune fondée sur quelque critère que ce soit.
    J’ajoute, à titre personnel, que je me réjouis que les lois de notre pays protègent la personnalité de chacun de toutes formes de discriminations, mais que la législation prévoit aussi de sanctionner les accusations mensongères et diffamatoires.
    Ceux qui se livrent à de telles pratiques ne font probablement pas beaucoup avancer la cause qu’ils prétendent défendre. En tout état de cause ils sont plutôt mal placés pour donner des leçons de respect et de tolérance.
    J’aurais attendu d’un Maire, conscient des responsabilités qui incombent à sa charge et par respect pour les populations qu’il représente ; qu’il se donne au moins la peine de venir se renseigner auprès des intéressés, à propos de ce qui se passe à moins de deux minutes à pieds de son bureau.
    C’est affligeant.

  3. Merci pour vos messages. Rassurez-vous, j’ai fait ce travail de vérification dont vous parlez. Je sais aussi que Martin a repris les cours. Tant mieux. Je tiens à préciser que je ne prétends pas que l’ensemble du lycée est homophobe. Vous dites que Martin n’a pas été exclu à cause de son homosexualité mais de son comportement exubérant, si j’ai bien compris… Reste qu’il a été insuté en raison de son orientation sexuelle, ce qui n’est pas admissible. C’est ce que j’ai voulu dénoncer. Bien à vous. JB.

  4. Monsieur le Maire,
    Nous tenons à apporter un démenti formel aux rumeurs mensongères et calomnieuses dont le Cours Lafayette est l’objet.
    L’Elève Martin n’a jamais été exclu de l’établissement pour quelque raison que ce soit, et n’a jamais été l’objet de propos désobligeants visant son homosexualité, de ma part et de tout le corps enseignant et administratif.
    A ce jour le seul problème de l’Elève Martin vis à vis de l’étrablisement est son très important absentéïsme, ceci depuis le premier jour de l’année scolaire.
    D’ailleurs depuis le retour des vacances scolaires de printemps l’élève n’a pratiquement jamais assisté aux cours.
    Le Directeur
    Jacques Machetto

  5. Monsieur le Directeur, Je prends acte de votre démenti. Les informations que vous portez à ma connaissance sont cependant contradictoires avec des témoignages qui me sont parvenus et avec les propos tenus par Martin. Je n’ai jamais prétendu que le personnel enseignant ou administratif de votre établissement était homophobe. Les insultes dont Martin a été l’objet émanaient plutôt de l’un de ses camarades, qui semble-t-il, n’a pas été sanctionné. Bien à vous. JB

  6. Monsieur le Maire,
    Vous écrivez que vous auriez recueilli « des témoignages qui » vous « sont parvenus ».
    Je vous prie de bien vouloir indiquer l’identité et les coordonnées des témoins auxquels vous faites référence afin que je puisse vérifier s’il s’agit de personnes ou d’élèves faisant ou non partie du Cours Lafayette ou ayant pu y avoir accès et à quelles dates et heure ces soit-disant témoins auraient pu assister à de prétendues « insultes dont » l’élève « Martin » aurait, à vos dires, « été l’objet » dont il conviendrait de préciser les termes.
    Je dois en effet déterminer si ces « témoignages » sont dignes de foi : s’ils vous ont été faits par écrit, je vous prie de m’en adresser une copie. Je vous serais obligé en tout état de cause de bien vouloir me donner toutes précisions complémentaires dont vous pourriez avoir eu connaissance.
    Je souhaite également connaître l’identité du camarade auquel vous faites allusion. Vous comprendrez aisément qu’il me faut tout d’abord m’assurer si les propos de MARTIN sont avérés et dans quels contextes et conditions les faits, à supposer établis, ont pu être commis.
    Il est hors de question de sanctionner d’une manière aveugle. Certes, le Cours Lafayette a parfois recours à la sanction, mais celle-ci, pour être bien comprise, doit être éclairée et juste.
    La Direction et le corps enseignant s’efforcent toujours de temporiser les tensions pouvant s’instaurer entre les élèves, en privilégiant le travail éducatif et l’instruction qui sont la finalité principale d’un établissement scolaire.
    Je regrette donc qu’en l’état vous ne fassiez pas preuve de plus de circonspection et je prends acte cependant de ce que vous indiquez n’avoir « jamais prétendu que le personnel enseignant ou administratif était homophobe » tout en n’ayant pas hésité à divulguer sur votre « blog » des propos qui portent directement atteinte à la réputation de notre établissement d’une manière parfaitement illégitime.
    Je vous rappelle également que l’élève Martin n’a jamais été « exclu » ; ceux qui disent, ou écrivent, ou propagent le contraire, disent, écrivent, ou propagent un mensonge.
    Croyez, Monsieur le Maire, je vous prie, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs.
    Jacques Machetto,
    Directeur du Cours Lafayette

  7. oui je suis un futur eleve de ce lycee dés septembre 2006, et j’aimerai si possible que quuelqu’un me donne un des infos un peu sur l’ambiance de ce lycee pour pouvoir me fer un petit aperçu voila.
    Sinon pour l’affaire de Martin si ce que lui dit est vrai c ‘est degeulasse pour lui et sa propre personne mai je pense que les gens ont certainement grossit l’affaire car il me parait impensable que des chose pareil puissent etre possible voila

    a bientot

  8. Ayant passé 3ans au cours Lafayette je peux attester que l’homophobie, le racisme de toute forme sont loin de faire partie intégrante de ce lycée.
    Au contraire, cet endroit fait preuve d’une démocratie qui "peut-être" en arrive à être négative. Le corps enseignant à l’écoute des élèves est parfois bien trop laxiste ce qui ne donne pas forcément la conscience qu’un bac doit se préparer tout au long de l’année. Voir les résultats des éventuels reçus…DOMMAGE!!!

  9. Ayant était moi meme étudiant a l’institut lafayette je suis outré et indigné de voir de telle propos sans virification de la pare d’un maire d’une personne sencer etre éclairer. En outre ayant vécu cette situation je tiens a préciser que les propos de ce jeune homme ( Martin) a pus sortir sont totalement infodès néanmoins je me permet de noter que Martin avait une hatitude plus que libertine vis a vis de ces penchant sexuel. Je cite: A quatres heures les gars je vais me faire péter le cu pour me faire de l’argent de poche.
    Après cela qui sont les fautifs lui est sa provocation ou ces camarades indignés de son comportement. Pour ma part je constate en lui une névrose qui se doit etre soigner rapidement.
    Merci.

  10. J’étais amie avec Martin, je fais partie du Cours Lafayette, je suis en terminale et je suis bisexuelle .
    Martin, c’est unpeu ce qu’on peut décrire comme une "grande folle" . Très théâtrale, outrancier, pas discret .

    Petite Anecdote, qui elle est ENTIEREMENT vraie :

    Lorsque la manifestation a eue lieu, un autiste qui est au cours Lafayette a pris la parole pour dire que le Cours Lafayette était la seule école ou il ne s’était jamais rejeté .

    J’aurais attendu mieux d’un maire .

  11. Et aussi, il est vrai que Martin exposait a voix hautes qu’il se prostituait pour se faire "de la thunes" .

    Sachant qu’il était en 3e, je vois mal comment il n’a pas pu choquer les gens de sa classe .

  12. Bonjour,

    Etant éléve des Cours Lafayette depuis un an et ayant fait mon inscription pour cette année, je peux desormais dire que cet établissement est un lieu où il fait bon vivre et où il est agréable et ludique de travailler dans de bonnes conditions afin d’obtenir son BAC, notre objectif a tous.
    Il est vrai que cet établissement est parfois perçu comme "trop cool" et qu’il peu être qualifié de "regroupe cancres" , hé bien peut être qu’il y à des cancres, des pseudo drogués, des obèses, des handicapés, des anciens tolards, ET ALORS ?????? A ce jour, ce que je sais et ce que je ne cesserai de crier fort, c’est que les Cours Lafayette est un lieu qui donne une derniere chance à des éleves qui ont eu un parcours difficile avec l’éducation Nationale et qu’au moment où les éleves franchissent la porte (bien cachée d’ailleurs) de l’établissement, ils se plient aux règles et s’y plient vite afin de saisir leur chance, car n’oublions pas , tout le monde a la droit a une autre chance, et c’est pour celà que je me permets d’écrire aujourd’hui car je fais partie de ces anciens "cancres" qui a su prendre sa chance proposée par l’établissement, je l’en remercie du fond du coeur par la même occasion.
    Alors s’il vous plait, Monsieur le Maire, cessons d’être si manichéens envers cet etablissement qui ne veut que du bien ainsi que de remplir sa fonction sociale, ce qu’elle fait à merveille. Je sais aussi que c’est votre rôle d’intervenir dans cette affaire qui a fait plus de bruit que de mal, et qu’on vous en aurait voulu de ne pas l’avoir fait, mais ne croyez vous donc pas plus important d’intervenir plus directement dans des sujets plus importants et plus liés à l’économie de notre si bonne ville ainsi que de veiller à ce que les bandes de Roumains cessent de voler dans les commerces, ce qui arrive trop fréquement dans votre arrondissement, hélas.
    En esperant une réponse, veuillez Monsieur le Maire, recevoir mes salutations les meilleures.

  13. Mr le Maire.

    Votre prise de position immediate sans meme verifier ces informations ni meme les approfondir montre de votre part une intention de faire du bruit et de se montrer. Cette methode est digne de notre ministre de l’interieur preferé pour ne pas le nommer.
    Avez vous seulement déja mis les pieds dans cet etablissement dont les valeurs sont la tolerance et le respect de tous quel que soit ses origines ou ses preferences.
    Ayant passé trois ans dans cet etablissement de la seconde a la terminale, j y ai obtenu mon bac grace au soutien des professeurs et des directeurs.
    Generalement lorsque un eleve arrive a lafayette, quoi qu il ai fait ulterieurement dans sa scolarité il est accueilli sans jugement aucun.
    Peu ou pas de lycées ressemblent a lafayette, il est difficile de se sentir aussi libre que dans ce lycee.
    Le probleme n est pas a lafayette mais dans la societe.
    C est malheureux a dire mais martin a subi 1/100 de ce qu il aurait subi dans n importe quel lycee francilien, si il etait apparu avec les cheveux roses. Ceci n’est pas une excuse mais une remarque.
    Le meme comportement dans un lycee quelconque aurait pu degenerer de façon dramatique.
    De plus, connaissant la pedagogie de lafayette, la version soumise par mr machetto me semble la plus probable. Un eleve qui se retrouve a lafayette a presque forcement ete en echec scolaire a un moment ou a un autre, l etablissement le place alors face a lui meme, cet eleve en a surement beaucoup profité, et plutot que d assumer un possible renvoi devant ses parents qui payaient cher ses etudes qui sont souvent une derniere chance, il s’est refugié derriere cette histoire d homophobie en incriminant nottamment philippe B, qui n est vraiment pas un modele d intolerance.
    Du coup tout le monde en oubliait son absenteisme tres important.
    Je trouve ça pathetique, l homophobie est un probleme reel et important, il n’a pas besoin d’une pseudo victime, a l’heure ou dans certains pays quelques personnes risquent la condamnation a mort pour cela.

    Cordialement.
    SL

Twitter

Facebook

Liens amis