Expulsion incompréhensible et scandaleuse de Jeudi Noir

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Ce matin à l’aube, la police est intervenue pour expulser manu militari les occupants d’un immeuble impasse Saint Claude dans le 3e arrondissement. Cette occupation qui ne posait aucun problème de voisinage, entendait mettre l’accent sur le mal logement à Paris. Un collectif d’étudiants, Jeudi Noir, avait permis que plusieurs étudiants, des artistes et des familles mal-logées trouvent un toit.
Suivant l’avis favorable du Maire du 3e arrondissement, les élus parisiens s’étaient prononcés, lors du dernier Conseil de Paris du 21 avril, pour une préemption de cet immeuble, vacant depuis plusieurs années, car laissé à l’abandon par un propriétaire spéculateur qui n’entretenait pas son bien.
Cette expulsion, que rien ne justifie, est tout autant scandaleuse, qu’incompréhensible. Elle ne fait que renforcer la conviction que les mal-logés n’ont rien a attendre de ce gouvernement qui, lorsqu’il a épuisé les voies de la rhétorique et de la déclaration d’intention trompeuse n’a plus que la manière forte à opposer comme seule réponse aux situations d’urgence que vivent des familles et des jeunes.

 
 

Une réponse

Les commentaires sont fermés.

Twitter

Facebook

Liens amis