Contre la pollution, on a besoin d’écologistes !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

safe_imageL’épisode de pollution que nous connaissons n’est pas le premier (et probablement pas le dernier, sans décisions courageuses). En fin d’année dernière, Paris avait connu un seuil d’alerte important. Seuls les écologistes s’étaient mobilisés pour des mesures de réduction de la circulation. En vain.

Aujourd’hui, alors que la situation s’aggrave, tout le monde se dit écolo. Le gouvernement socialiste qui pourtant a reculé sur la taxe poids lourd qui devait permettre des investissements dans les transports en commun (et qui a augmenté la TVA sur les transports en commun). La droite aussi dont la candidate à Paris a favorisé le diesel lorsqu’elle était ministre de l’environnement et dont le mentor, Nicolas Sarkozy, dont elle était la porte parole déclarait après l’échec du Grenelle que « l’environnement ça commence à bien faire ! ».

Lutter contre la pollution demande des mesures d’urgence comme la gratuité des transports en commun et la circulation alternée. Mais aussi des mesures de long terme : nouveaux tramways, limitation de la voiture en ville, incitation au vélo, plan de sortie du diesel, création d’espaces verts. Le 23 mars prochain seul le vote écologiste permettra de peser sur la mise en œuvre rapide de ces politiques publiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Twitter

Facebook

Liens amis