Accueil / Démocratie / Pour une fête de toutes les familles

Pour une fête de toutes les familles

Chaque année, le département de Paris remet les Médailles de la famille française. Ce trophée, créé en 1920, célèbre une vision figée, rétrograde et nataliste de la famille, aux antipodes des enjeux du vingt-et-unième siècle. Il est grand temps d’ouvrir et de moderniser cette cérémonie !

« La Médaille de la famille est une distinction honorifique décernée aux personnes qui élèvent ou qui ont élevé dignement de nombreux enfants, afin de rendre hommage à leurs mérites, et de leur témoigner la reconnaissance de la Nation. Elle a été créée par le décret du 26 mai 1920 dans le contexte d’une France affaiblie par les énormes pertes humaines de la guerre de 14-18. »

Ainsi se présente la Médaille de la famille, une distinction remise chaque année, sur décision du préfet, dans les départements. A Paris, la dernière édition a eu lieu le 2 juin dans les prestigieux salons de l’Hôtel de Ville, en présence de l’adjointe au Maire Olga Trostiansky. Les conditions d’attribution du « trophée » plantent pourtant un décor bien suranné : pour décrocher la médaille d’or, il faut avoir élevé « dignement » au moins… huit enfants ! Le site de la fédération à l’origine de la récompense est éclairant. Il développe une vision étriquée de la famille, restreinte au mariage, à la nationalité française, à l’hétérosexualité… et stigmatise l’avortement comme une « atteinte à la cohésion sociale, constituant une violence, source d’autres violences ». N’en jetez plus !

Notre majorité, qui porte un message d’ouverture, de tolérance et de modernité, peut-elle soutenir à son échelle cette médaille organisée au niveau national ? Certainement pas. Quarante ans après mai 68, la famille française s’est ouverte à toutes les nationalités, à la monoparentalité, aux recompositions après séparations, à l’homoparentalité… Et il n’est nul besoin aujourd’hui de mettre au monde une dizaine de chérubins pour se comporter en bon parent.

Afin de porter cette vision novatrice de la famille, les éluEs Verts proposeront à la rentrée un vœu pour que la Ville de Paris organise une autre cérémonie (la première dépend de l’Etat et du préfet) récompensant des parents symboles de la nouvelle diversité des familles. Il était temps !

2 commentaires

  1. C’est vrai que chez les Verts, on aime bien les enfants, mais d’une autre manière, comme l’a montré Daniel Cohn-Bendit.

    On aime aussi la fumette, si j’en crois… Bertrand Delanoë !

  2. Le Khmer vert a encore frappé

    Je vous en décernerai bien une de médaille …