Accueil / Actualités / Etre écologiste

Etre écologiste

Écologiste depuis 1979 et maire du 2e arrondissement de Paris depuis 2001. C’est de cette façon que je me présente sur mon compte Twitter.

Mais je voudrais prendre plus de 140 signes pour revenir sur cet engagement politique que constitue l’écologie à un moment où je vois plonger dans le doute et la confusion des ami-e-s, des camarades et des élu-e-s écologistes avec qui je milite depuis des années. Où est notre boussole ?

L’écologie politique ne doit souffrir d’aucun tabou et tout débat y est légitime. C’est la diversité de ses sensibilités qui enrichit les idées et les réalisations de ses militant-e-s et de ses élu-e-s.

Mais la politique consiste aussi à poser un cadre. Un cadre pour les idées, les actes et l’action collective. Ce cadre lui-même peut être débattu mais pour être efficace et même pour qu’il ait un sens, le collectif doit être respecté. A défaut on est dans l’instrumentalisation d’un mouvement à des fins de stratégie personnelle.

L’écologie politique ce sont des orientations claires s et cohérentes qui questionnent notre choix de société et notre rapport au vivant. Seul un travail patient de long terme peut nous permettre à partir de ces choix de construire un projet crédible, lisible et majoritaire. C’est ce que je m’emploie à faire dans mes fonctions de maire et de conseiller de Paris, avec l’appui du groupe écologiste.

C’est avec un groupe politique fort que l’écologie se fait entendre et progresse. C’est grâce à un groupe de 50 écologistes à la région Ile-de-France que le passe Navigo a été arraché. C’est avec un groupe écologiste fort à Paris que nous avons considérablement contribué à changer la ville. De l’économie circulaire àl’alimentation durable et bio, en passant par le tri des déchets, la gestion publique de l’eau, la piétonnisation des berges de Seine ou la démocratie participative, nous avons pu avec pragmatisme changer le réel. C’est aussi notre groupe qui a permis la création d’une mission dans notre ville sur la condition animale. Autant de sujets qui donnent un sens et un contenu concret à l’écologie politique. Autant de thèmes défendus avec le sens de l’intérêt général et l’esprit d’équipe.

Les temps politiques sont durs, confus, peut-être prometteurs. Les écologistes ne l’ignorent pas, et le moment de repenser nos idées, nos pratiques, notre projet, notre stratégie arrive sans doute.

Mais alors il nous faut en débattre, en nous respectant les un-e-s les autres, en respectant notre collectif et notre histoire commune. Avec bienveillance et solidarité. C’est cela aussi être écologiste.

A voir

ecologie

Le monde écologiquement à découvert

Ce 2 août, nous avons officiellement consommé toutes les ressources terrestres et l’actualité ne laisse ...