Accueil / Actualités / Simone Veil, un exemple de courage politique

Simone Veil, un exemple de courage politique

Simone Veil nous a quittés ce vendredi 30 juin à l’âge de 89 ans. Cette femme était une personnalité politique exceptionnelle : par-delà les partis, elle a mis son courage au service de tous les humains, et non des appareils.

Elle a laissé à la postérité une loi qui a libéré les femmes et leur a permis d’avoir un enfant lorsqu’elles le veulent et si elles le veulent. Par ailleurs, elle a eu le courage de défendre et d’ouvrir au débat – sans ordonnance ni article 49-3 – ce texte controversé devant une Assemblée hostile, par le fait qu’elle était une femme et que son projet de loi remettait en question une image conservatrice de la famille unanimement acceptée.

Je souhaite rendre hommage à sa mémoire, et que son travail ne soit pas oublié. Cela ne va pas de soi, lorsque nous voyons les attaques multiformes contre ce droit qui a évité à de nombreuses femmes de mourir des suites d’un avortement clandestin. J’en veux pour preuve les réactions de certaines personnalités politiques lorsqu’il s’est agi de pénaliser le délit d’entrave sur Internet, mais aussi les affichages d’associations comme les Survivants dans le métro parisien. Notre arrondissement a été touché à plusieurs reprises. En octobre dernier, SOS Tout Petits a placardé huit affiches sur le panneau associatif de la mairie du 2e, équipement symbole de la République et du vivre-ensemble. L’antenne parisienne du Planning Familial, situé rue Vivienne, a été la cible de prières de rue, d’intrusions, de tags, autant de troubles à l’ordre public et de dégradations, à ce jour impunis.

Ces troubles m’inquiètent en ce qu’ils témoignent d’un manque de mémoire envers les femmes décédées des suites d’avortements clandestins et envers les luttes supportées par nos aîné-e-s pour que les femmes aient le choix de devenir mères (ou non).

Rendons hommage à Simone Veil comme il se le doit et rappelons que la liberté de disposer de son corps est un droit inaliénable.

Jacques Boutault, maire du 2e arrondissement.