Accueil / Actualités / L’écologie parisienne n’est pas à marier !

L’écologie parisienne n’est pas à marier !

Une alliance pour quoi faire ? C’est la question qui vient à l’esprit suite à la proposition d’Anne Hidalgo de constituer une liste commune avec les écologistes dès le premier tour des élections municipales parisiennes de 2014.

Toute alliance électorale doit reposer un socle de projets communs. Construire encore des tours de bureaux alors que les Parisiennes et Parisiens manquent de logements est-il un projet de gauche et écologiste ? Raser les serres d’Auteuil afin d’encourager le business du tennis est-ce un projet écologiste ? Faire travailler les employés du commerce le dimanche est-ce un projet de gauche ?

Si les écologistes parisiens ont décidé de présenter des listes autonomes dans tous les arrondissements et un candidat à Paris, c’est bien parce que leur projet pour Paris n’est pas celui des socialistes.

Nous voulons une campagne d’idées, indépendante, critique et constructive. Nous voulons sortir Paris de l’ornière de la seconde mandature, en finir avec un PS en panne d’idées, hégémonique, indifférent aux enjeux de l’écologie (en finir avec le diesel) et sourd aux propositions des associations de riverains qui alertent sur l’ineptie des projets inutiles onéreux comme la Canopée des Halles.

Dans un contexte où, malgré les efforts des ministres écolos, le gouvernement se fourvoie dans une politique d’austérité, de cadeaux fiscaux aux plus fortunés et de répression à l’égard des sans papiers, qu’irions nous faire dans un accord électoral de premier tour ?

La transcription parlementaire de l’Accord national interprofessionnel a laissé des traces. Tout comme le CICE : 40 milliards d’aides aux employeurs sans contrepartie réelle d’embauche. Tout comme aussi l’absence de volonté de régler la question des sans papiers et d’avancer sur le droit de vote des étrangers aux élections locales. Le vote de la loi sur le mariage pour tous ? Nous en sommes heureux, mais c’est un peu court pour avoir envie de partir ensemble !

Nous avons un candidat, Christophe Najdovski, qui défend l’autonomie des écologistes. Je tiens à l’assurer de mon soutien pour mener une campagne autonome et gagnante qui rééquilibre le rapport de force avec le PS et toute la gauche.

A voir

Mon courrier aux habitantes et habitants du 2e arrondissement de Paris

Chères habitantes et chers habitants du 2e arrondissement, Au moment où je me prépare à ...