Accueil / Actualités / Législatives 2017 : accompagner le renouveau

Législatives 2017 : accompagner le renouveau

Le renouvellement passe mal. « Clientélisme », « machine à perdre », « antiparisianisme primaire » : certains de mes collègues et ami-e-s écologistes parisien-ne-s ne mâchent pas leurs mots quand il s’agit de commenter les désignations pour les législatives qui viennent d’avoir lieu. Ils et elles se sentent  « écarté-e-s » ou « relégué-e-s ».  A travers ces remarques, ils et elles expriment leur déception de ne pas avoir été désigné-e-s.

Le parti désavouerait-il ses élu-e-s ? Non. Les adhérent-e-s EELV ont décidé, pour ces investitures, de privilégier le renouvellement et l’ouverture. Une stratégie que j’ai appuyée. J’ai donc décidé de me l’appliquer à moi-même ! Encouragé à être candidat titulaire lors d’un vote des adhérents de la circonscription 75-01 de Paris auquel j’appartiens, j’ai choisi de céder la place à Victoria Barigant, jeune militante parisienne du 9e arrondissement, dont je serai le suppléant.

Certains diagnostiquent l’affaiblissement du groupe écologiste de Paris et en attribuent la cause au parti, qui ne reconnaîtrait pas le travail des élu-e-s parisiens. J’y vois plutôt une envie de renouveau, de jeunesse, de dynamisme.  L’affaiblissement du parti écologiste est plutôt le fait des petites tactiques personnelles de celles et ceux qui quittent opportunément le parti qui les a fait élire au moment où ils calculent qu’ils auraient avantage à partir ailleurs. C’est beaucoup plus surement de cet individualisme forcené dont souffre la politique et auquel hélas notre mouvement n’échappe pas.

A voir

Unité pour gagner !