Accueil / Actualités / Au travail, salarié, la France est en péril !

Au travail, salarié, la France est en péril !

« Il faut remettre la France au travail ». Après avoir qualifié les 35 heures de la « plus grave erreur possible de la gauche », François Fillon qui se voit déjà premier ministre de Nicolas Sarkozy, relance la bataille contre la réduction du temps de travail.

« Il faut remettre la France au travail. Il y va de la place de notre pays dans la compétition internationale ». S’assoyant allègrement sur le dialogue social, les députés UMP ont reçu le message cinq sur cinq. Un amendement à la loi permet depuis hier aux patrons de l’Hôtellerie restauration d’imposer 39 heures de travail à leurs salariés. Qui peut croire que les bars et autres restaurants sont en concurrence sur un marché international ?

Face à l’atonie des salariés devant cette régression sociale, d’autres secteurs d’activité vont bientôt faire le frais d’un amendement identique à loi. En matière de concurrence internationale, les salariés français ne seront jamais compétitifs face aux chinois payés un euro la journée, ni face aux européens de l’est qui gagnent à peine plus.
La valeur ajoutée est produite par le travail. Les libéraux l’ont bien compris (et depuis longtemps). Mieux partager la plus value devrait être pourtant la principale revendication de ceux qui la  produisent. Car en réalité personne n’a envie de travailler plus. En revanche, rares sont ceux qui ne veulent pas mieux gagner leur vie.
Produire toujours plus pour favoriser la croissance est l’unique projet de société que nous propose la droite. Consommer est c’est le bonheur du prolétaire !
Cette attaque contre la réduction du temps de travail est révélatrice de l’incompatibilité entre libéralisme et productivisme d’un côté et les écologistes de l’autre. Pour un écologiste, il est essentiel de limiter notre consommation et donc notre temps de travail.

Travailler moins permet de libérer du temps pour l’activité sociale et solidaire. Du temps pour la politique, la famille, l’art. Du temps pour penser, comprendre, méditer, rencontrer les autres. Ou cultiver son jardin.

Il est aussi possible de produire mieux en limitant progressivement le temps de travail.

Les Humains ont produit davantage de richesses au cours des siècles en travaillant de moins en moins. L’agriculture a vu fondre ses effectifs tandis que progressait la production agricole. Avec moins d’ouvriers on produit beaucoup plus d’automobiles. Malgré le chômage,la production s’accroît.

L’homme peut satisfaire ses besoins en travaillant moins. C’est une évidence. La seule raison de vivre serait consommer pour soutenir la croissance et travailler pour pouvoir consommer tous ?

La décroissance sélective ce n’est pas l’appauvrissement. L’idée consiste en une sélection des activités vraiment rentables pour les Humains, ciblée sur ce qui sert à satisfaire les besoins essentiels.

A voir

La finance contre l’écologie

Investir massivement dans l’économie verte. Pour assainir leurs finances publiques, tout en répondant aux enjeux ...

Un commentaire

  1. Les Français travaillent trop

    Pour une durée légale du travail de 35 heures par semaine en France, la durée effective moyenne est de 39 heures pour les emplois à temps plein et de 36,3 heures pour l’ensemble des emplois (temps plein + temps partiel). Par comparaison, ces durées sont inférieures en Grande-Bretagne : 37,2 heures pour les emplois à temps complet et 31,7 heures pour l’ensemble des emplois. Elles sont aussi inférieures aux Etats-Unis et dans plusieurs pays en Europe.

    En faisant la moyenne de tous les emplois, à temps partiel et à temps complet, la semaine de travail est de :

    – 36,3 h en France
    – 36,2 h en Italie
    – 35,1 h au Danemark
    – 33,6 h en Allemagne
    – 33,2 h en Espagne
    – 31,7 h en Grande-Bretagne
    – 30,1 h en Suède (36,1 h pour ceux "au travail")
    – 29,2 h aux Pays-Bas
    – 33,8 h aux Etats-Unis

    Cela est expliqué dans " Durée du travail : apparences et réalité, France et autres pays "
    travail-chomage.site.voil…
    un document sérieux et bien documenté, prenant ses informations dans les publications statistiques officielles de chaque pays.

    Peut aussi être imprimé :
    travail-chomage.site.voil…

    On en parle aussi sur Actuchômage (.org)